La joie des onsen (温泉), les bains publics au Japon

Onsen dessin

Les onsen, ce sont les bains publics au Japon, issus de sources thermales.

Notez qu’il existe également des bains publics que l’on appelle Sento, qui sont juste de l’eau classique chauffée à de très grande températures, et qui à l’origine sont là pour les gens qui n’ont pas de salle de bain ou de baignoire chez eux. C’est un peu moins vrai maintenant, la plupart des gens allant aux bains publics surtout pour se détendre. Les sento ne proposent souvent qu’un seul ou deux bassins, dont l’eau est extrêmement chaude. Ils sont peu cher (de 200¥ à 400¥ soit entre 1,50€ et 3€), et il y’en a partout, accessibles sans avoir à parcourir de grandes distances. Donc on y croise souvent les petits vieux du quartier.

Le onsen en revanche fait plus office de centre thermal, les gens y allant plutôt pour les vertus bienfaitrices de l’eau. On y trouve plusieurs bassins, allant du extrêmement  chaud au méga froid en passant par le bain à température moyenne, fréquenté par les familles avec enfants et les gaijins (étrangers) pas habitués aux bains bouillants. Très souvent les onsen proposent également des bains extérieurs, un hamam et/ou un sauna.
Pour un prix allant de 500¥ (environ 4€) à maximum 1200¥ (environ 9€, pour les grands centres thermaux offrant sauna, hamam, plus de 5 bains…), on y reste autant qu’on veut, et on a accès à du gel douche et shampoing, des sèches cheveux, parfois de la crème hydratante pour le visage (chez les filles, je sais pas comment c’est chez les messieurs), des balances (parce que faut croire qu’on perd du poids en se baignant)…
À la sortie des bains, on trouve en général un espace détente avec des tatamis, des tables basses, parfois une télé, de quoi lire, de quoi manger, des distributeurs de boissons, des sièges de massages… On peut s’acheter sa petite bouteille de lait frais en sortant du bain aussi, ça c’est le kiffe ultime (les Japonais boivent du lait après l’onsen, ça doit rentrer dans le cadre « healthy » du truc).
Les gens y passent un moment en famille après s’être bien détendus dans l’eau bouillante et les diverses vapeurs.

 

Alors du coup, c’est tellement cool que j’y vais dès que j’ai l’occasion, et je sais comment ça se passe.
Mais quand on va dans les bains Japonais pour la première fois, ça peut être complètement déroutant, et il vaut mieux savoir comment procéder. Ou faire comme moi la première fois, et rester planté comme un piquet pour observer les gens.

 

Onsen, mode d’emploi

  • 1/Enlever ses chaussures, les mettre dans un casier
  • 2/Acheter son entrée (guichet ou machine).
  • Emprunter/louer des serviettes si on a oublié les siennes (une pour se sécher en sortant,et une toute petite pour se frotter à la douche et se cacher entre les bains).
     
    Dessin de typhon qui se cache avec sa serviette.

  • 3/Entrer dans le bon vestiaire
  • Homme : 男 (souvent en bleu)
    Femme : 女 (souvent en rouge)

    Les onsen ne sont pas mixtes au Japon. Dans des campagnes reculées on peut certainement trouver des bains mixtes. Mais très souvent le port du maillot de bain est obligatoire. Mieux vaut se renseigner pour éviter les mauvaises surprises !
    Si vous voulez vous baigner en couple ou en famille, sachez que dans les grands onsen, il est possible de réserver un bain privé, qui vaut souvent cher (3000¥ pour ceux que nous avons vu à Hokkaido Twanou et moi)

  • 4/Choisir un casier, se mettre tout nu. On se change devant tout le monde.
  • 5/Garder juste sa mini serviette, entrer dans l’espace bain et aller vers les douches.
  • 6/ Bien se laver, y compris les cheveux. S’attacher les cheveux.
  • 7/ S’immerger dans le bain pour y cuire autant qu’on veut.
  • Ne pas mettre sa serviette dans l’eau, s’en servir pour se couvrir quand on est hors de l’eau. On peut mettre sa serviette sur sa tete quand on est dans l’eau ou la poser à côté de soi sur le rebord du bain.
     
    Dessin de Typhon dans un bol de ramen, qui dit "j'ai l'impression d'être un bout de viande dans un ramen. C'est génial."
     

    Être tout nu… C’est comment ?

    Pour la plupart des français, chez qui la culture des bains publics n’est pas du tout présente, le fait d’être nu devant d’autres personnes peut être un vrai problème, et le concept même de l’onsen peut effrayer ou rebuter.
    Personnellement je n’en ai rien à faire d’être à poil si c’est normal dans le contexte. L’onsen c’est tout nu, tout le monde est tout nu. Voilà.
    Déjà, une fois dans le vestiaire, quand on a vu 5 paires de fesses en moins de 2 secondes, on est plus à l’aise avec sa pudeur.
     
     
    Tout le monde n’est pas aussi à l’aise que moi, mais je tiens à vous rassurer : tout mes amis qui appréhendaient l’onsen ont eu la même réflexion après leur premier essai :
    une fois passé le cap de se déshabiller, on se rend vite compte que personne ne nous regarde, et qu’on est au même niveau que les autres. Du coup on s’en fout très vite.
     

    Et puis, être à poil c’est trop cool.

    dessin de typhon à poil pour aller à l'onsen

    Partager
    Partager
    Pinterest
    Partager
    http://tiphaineperrouault.fr/blog/la-joie-des-onsen/
    Suivez-moi sur Instagram

    2 commentaires Ajoutez le votre

    1. Attila dit :

      Beacoup de fer dans cette eau, c est bon pour quoi ?Un Matoo mouille, ca doit etre irtenessant a voir !Elle est pas trop chaude ?A certaine place rural , je suis tombe sur des consens ou l eau ete tellement chaude (Japanese style comme essayait de m explique le japonais a l accueil) que j avais bien du mal a y entrer.Ca me manque, pourquoi on a pas ca ia Montreal.J y passerai des heures tous les soirs apres le travail.

      1. Photo du profil de Typhon Typhon dit :

        Je ne sais pas si c’est du fer, parfois ce sont des minéraux, parfois même des essences de bois. C’est bon pour la peau et pour la santé, il faut croire !
        Parfois si, elle est trop chaude, mais j’apprécie et supporte assez bien, ahah. Dans les sento minuscules dans les petits quartiers, ou seulement un bain est disponible, l’eau est souvent beaucoup trop chaude, il faut le savoir !
        Pareil, ça me manque énormément (TーT)

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *