Le tabehoudai, ou une des raisons pour lesquelles j’ai pris du poids au Japon.

Tabehoudai : nourriture à volonté au Japon

 

Si vous voulez apprécier pleinement votre voyage au Japon, vous devez connaitre ce mot et repérer ce kanji sur les menus ou les enseignes de restaurants.
Ce mot, « tabehoudai » (traduit en anglais par « all you can eat »), il est la preuve que le paradis existe sur terre.
En gros c’est une formule de nourriture à volonté pendant une heure ou deux.

Vous trouverez beaucoup ce concept dans les restaurants de sukiyaki et shabu-shabu (fondue japonaise, à base de légumes mijotés dans un bouillon, dans lequel on vient ébouillanter des tranches de viande ultra fines. Une tuerie.) Vous mangez des légumes et de la viande à volonté avec une sauce fabuleuse pendant une heure ou 2 en fonction de la formule. Le genre d’endroit dont on revient en roulant tellement on a mangé.

Les restaurants de yakitori (viande grillée) pratiquent beaucoup ce concept aussi, puisqu’on commande souvent des brochettes par 2, ce qui fait monter les prix assez vite. Dans la formule tabehoudai, vous avez le choix entre une selection de brochettes assez vaste pour pour pouvoir goûter à tout sans reprendre 2 fois la même chose, le tout accompagné d’un bol de riz.

Notez que pour ces 2 exemples, les prix varient entre 1500 et 3000 yens (11,50€ – 23€) puisqu’il s’agit de viande, et au Japon c’est cher (ça peut monter plus haut encore, mais on va rester dans des prix abordables, sachant que la bouffe, même bon-marché, est toujours bonne au Japon).

 

Autrement, il est assez courant de trouver sur une carte plusieurs plats peu chers et en petites portions. C’est le cas dans tout les izakayas (endroits où l’ont boit et mange pour pas trop cher, autrement dit l’endroit où se passent toutes les soirées entre collègues ou amis), car le principe est prendre plusieurs plats et de partager avec tout le monde, chacun picorant ce qu’il veut. Que ce soient des tempuras (légumes ou fruits de mer frits), des takoyakis (spécialité d’Osaka), des salades, des nouilles, du poulet frit ou des patates frites au fromage, chaque plat vaut entre 300 et 600 yens (entre 2,30€ et 4,60€ ).
Même si on s’en sort souvent pour moins de 15 euros en ayant bien mangé et bien bu, le concept de tabehoudai est souvent intéressant si on veut manger comme des porcs, ou juste goûter à tout en tapant dans les plats les plus chers de la carte pour rentabiliser.
J’ai moins souvent vu de tabehoudai  dans les izakayas, mais on y trouve souvent, très souvent, un concept Japonais tout aussi magique, si ce n’est plus :
le nomihoudai.

(et là je tease, parce que cette note viendra plus tard <3 )

 

 

Partager
Partager
Pinterest
Partager
http://tiphaineperrouault.fr/blog/tabehoudai-nourriture-a-volonte-au-japon/
Suivez-moi sur Instagram

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *